:: interviews ::
 
Acteur

-
Julien Duval
     (rôle de Pierre Berson)
    
entretien par Thomas Van Hoecke - mai 2005

Julien Duval a marqué la série Age sensible par son interprétation du rôle de Pierre. Il tourne actuellement à Marseille la série Plus belle la vie dans laquelle il joue le rôle de William. Julien a eu la gentillesse de m'accorder un peu de son temps pour répondre à une interview par e-mails. 

 

Comment t'es-tu retrouvé dans l'aventure Age sensible ?

Julien Duval
Par la voie classique du casting. J'ai passé des essais avec Christophe Moulin (directeur de casting) très peu de temps avant le début du tournage car ils ne trouvaient pas le comédien pour Pierre. Puis tout s'est enchaîné très vite !
 


Les personnages d'handicapés moteurs sont très rares (pour ne pas dire inexistants) dans la fiction française. Comment as-tu abordé le rôle de Pierre ? As-tu éventuellement eu des réactions de paraplégiques à propos de la série ?

Julien Duval
Ma grosse préoccupation, et donc ce sur quoi j'ai le plus travaillé, a été de rendre physiquement crédible le handicap (principalement au niveau de la manipulation du fauteuil, des transferts fauteuil-lit ou fauteuil-voiture et des petits geste de la vie quotidienne). Je me suis mis une grosse pression à ce niveau là en pensant aux handicapés qui allaient regarder la série et qui devaient se reconnaître dans toute cette série de gestes ! Nous avons répété une semaine avant de commencer à tourner, au cours de laquelle j'ai rencontré un monsieur qui travaille avec des handicapés et qui d'ailleurs à loué le fauteuil roulant que j'utilisais, mais aussi un paraplégique que les auteurs avaient rencontré auparavant pour créer le personnage. Ils m'ont montré les geste et donné beaucoup de conseils. La principale difficulté était pour moi de contrôler mes jambes dans tous les petits mouvements de réflexes qu'on a sans s'en rendre compte. Elles devaient être totalement mortes, et ce n'est pas aussi simple qu'on pourrait le supposer.
Pour le reste, l'aspect plus psychologique de Pierre, je m'en suis totalement remis à l'écriture que je trouvais excellente.
J'ai été très heureux de lire, sur un forum Internet consacré aux personnes handicapées, des débats de paraplégiques eux-mêmes pour savoir si l'acteur était handicapé ou non. Je me suis dit alors que le personnage était réussi !
 


A l'époque de sa première diffusion sur France 2, Age sensible a été salué par la critique notamment à cause de sa réalisation. Est-ce que tu t'es facilement adapté à cette méthode de tournage ?

Julien Duval
Oui. Le rythme était vraiment intensif et éprouvant, mais c'était une aventure passionnante. On prenait le temps de travailler le jeu, étant donné que la technique était pensée pour ne pas prendre toute la place. Et c'est tout ce que demande un acteur !
Je crois que tout le monde s'est assez vite familiarisé à la fois à ce rythme de fou et aussi à son personnage (ce qui fait gagner du temps).
 


En combien de temps avez-vous tourné les 50 épisodes de la série ?

Julien Duval
A peu près 4 mois et demi, 5 mois. Je ne sais plus exactement.
 


La collaboration avec l'équipe et les autres acteurs s'est-elle bien passée ?

Julien Duval
Exceptionnellement bien. C'était une vraie famille et on était tous étonnés de l'ambiance extraordinaire qui régnait entre tout le monde : comédiens, production, mise en scène, technique, écriture... Je crois qu'une telle entente est très rare ! D'ailleurs, on s'entendait tellement bien que nous sommes partis les 7 comédiens ensemble un week-end à Londres pendant le tournage. Et on a ri comme des fous pendant 3 jours ! Il n'y a pas eu un seul jour où je suis allé tourner sans enthousiasme, j'étais toujours content de retrouver cette équipe.
 


Où et comment s'est déroulé le tournage ? Avez-vous rencontré des problèmes ?

Julien Duval
A Boulogne-Billancourt, dans une maison de retraite désaffectée dans laquelle ont été construits les décors. On tournait du lundi au vendredi, 4 épisodes par semaine, donc 20 minutes utiles par jour !!! Et souvent on répétait le samedi.
Aucun problème particulier.
 


Pierre n'était pas le premier rôle de ta carrière. Quels ont été tes débuts ?

Julien Duval
J'ai voulu faire du théâtre à 7 ans et demi, alors que je ne savais pas vraiment ce que c'était (je n'avais aucun proche dans le spectacle). Et depuis je n'ai pas arrêté. J'ai fait beaucoup de théâtre enfant et ado (et un petit peu tourné), et j'ai commencé à fréquenter le milieu professionnel. Puis j'ai suivi une formation théâtre au lycée et après mon bac, j'ai été admis à l'ERAC, une des plus grande écoles nationales, à Cannes. Au cours de cette formation, j'ai eu la chance de travailler avec des metteurs en scène passionnants et de jouer dans des lieux prestigieux. Et j'ai commencé "Age Sensible" peu de temps après la fin de cette école.
 


Comment as-tu vécu l'arrêt de la diffusion sur France 2 alors que seule la première moitié des épisodes était passée ?

Julien Duval
Très mal. On s'était tous énormément investis, les critiques étaient dithyrambiques, France 2 avait commandé la 2éme saison, et je trouvais que la série proposait quelque chose de nouveau et d'intelligent. Ca m'a pris pas mal de temps avant d'arriver à en faire le deuil, j'y croyais tellement !
 


As-tu gardé des contacts avec les autres acteurs de la série ?

Julien Duval
Avec quasiment tous. Et on est en très bons termes.
 


En plus de la série Plus belle la vie (diffusée actuellement sur France 3), as-tu des projets (cinéma, télé, théâtre ou autre) ?

Julien Duval
Théâtre. Avec Catherine Marnas principalement, une metteur en scène avec laquelle je travaille régulièrement et dont j'adore le travail. Notre partenariat se développe de plus en plus et on va entre autre commencer en septembre les répétitions d'un Brecht ("Sainte Jeanne des Abattoirs").
 

retour interviews